Paris    Tunis    Nouakchott     Français    English      
Connexion
Politique : la Palestine à l’ONU
Terrorisme : attentat en Irak
Sécurité : l’EUFOR en action, Tchad
Energie : Yanbu, Arabie saoudite
Politique : émeute en Algérie
Energie : maintenance au Yémen
Sécurité : la FINUL en action, Liban
Politique : soulèvement à Bahrein
Migration : terre d’Europe au Maroc
Terrorisme : Droukdal, l'émir d’AQMI
Politique : la force du Hezbollah
Politique : partisans d’Al-Sadr, Irak
Politique : activisme à Gaza
Défense : les Pasdaran iraniens
Economie : mine de fer, Mauritanie
Economie : Grande Rivière de Libye
Politique : le parlement tunisien
Réfugiés : camp sahraoui en Algérie
Politique : réforme imposée au Maroc
Terrorisme : activiste algérien
Terrorisme : AQMI en Algérie
Sécurité : rébellion au Darfour
Défense : base française, EAU
Politique : révolte en Syrie
Al-Qaïda : Zawahiri, l’idéologue
Economie : City Center de Doha
Islam : la Kaaba, Arabie saoudite
Economie : Bank Melli Iran à Dubaï
Politique : réfugiés syriens, Turquie
Sécurité : les forces palestiniennes
Sécurité : rébellion touareg au Mali
Terrorisme : l'Etat islamique, Irak
Politique : médiation au Sahel
Sécurité : la MINUSMA au Mali
Islam : la charia en Somalie
Défense : raid israélien à Gaza
Energie : Pipe-line, Arabie saoudite
Economie : le tourisme au Maroc
Défense : base US d'Al-Udeid, Qatar
Terrorisme : otages français d’AQMI
Economie : Tanger Med, Maroc
Terrorisme : attentat en Algérie
Politique : révolte en Libye
Sécurité : intervention au Mali
Politique : la nouvelle Françafrique
Politique : féministe égyptienne
Politique : Constitution tunisienne
Politique : amitié franco-marocaine
Politique : défilé du Hamas à Gaza
Politique : rebelles libyens
Energie : Ras Tanura, Arabie
Politique : réfugiés du Darfour
Energie : In Amenas, Algérie
Défense : test de missile en Iran
Sécurité : les forces palestiniennes
Politique : élections en Tunisie
Energie : Ras Laffan, Qatar
Société : Khomeiny vénéré, Iran
Sécurité : GI’s en action en Irak
Politique : la Turquie à l’offensive
Politique : révolte au Yémen
Politique : drapeau géant, Qatar
Economie : la bourse d’Abu Dhabi
Migration : la traversée du Sahara
Politique : défilé des laïcs à Tunis
Sécurité : piraterie, Golfe d’Aden
Economie : céréales en Jordanie
Politique : révolte en Egypte
Politique : gérontocratie des Saoud
Société : front anti-blocus à Gaza
Terrorisme : salafistes mauritaniens
Société : stand d’armes en Israël
Islam : chiites à Najaf, Irak
A l’ARAN, nous pensons que les obstacles au développement de votre activité les plus difficiles à surmonter ne sont pas techniques ou financiers, mais sociaux et politiques.
A l’ARAN, nous pensons que les PME et les organismes de solidarité internationale doivent aussi pouvoir anticiper les crises et protéger leurs intérêts.
A l’ARAN, nous refusons un monde arabe caricaturé et uniformisé, réduit au terrorisme islamique, au « complot sioniste » ou au prosélytisme iranien.
A l’ARAN, la protection de nos sources d’information et des données relatives à nos clients passe avant tout autre considération.
A l’ARAN, nous savons que l’ignorance et la peur sont de bien mauvaises conseillères, et qu’investir dans la connaissance est le plus sûr moyen de développer votre activité en toute sérénité.
 
X
Voir les pays





 
 

 

L'ARAN

Présentation

L’Arab Analysis (l’ARAN) est un cabinet d’analyse et de conseil spécialisé sur l’Afrique du Nord, le Sahel, le Proche et le Moyen-Orient. Son expertise s’étend de Nouakchott à Téhéran et de Sanaa à Ankara, couvrant ainsi l’ensemble des pays arabes et musulmans, mais également des pays non arabes comme le Mali, le Niger, le Tchad, l’Iran, Israël ou la Turquie, avec lesquels ils sont en interaction directe.

L’ARAN éclaire les chefs d’entreprises, les pouvoirs publics et les responsables d’organismes internationaux sur la situation sociale, politique, économique et sécuritaire d’une région complexe et instable, sur ses enjeux et évolutions possibles. L’ARAN aide les entrepreneurs qui souhaitent s’y implanter, y développer leurs activités ou sécuriser leur présence. Grâce à un travail de veille et à des études de fond, l’ARAN leur permet d’évaluer les risques et d’anticiper les crises.

Diplômés en sciences sociales et politiques, en économie, en droit ou en relations internationales, les experts de l’ARAN ont une parfaite connaissance du terrain et cumulent souvent une double compétence : territoriale (spécialiste Pays ou régional) et sectorielle (société & politique ; sécurité & terrorisme ; énergie & infrastructures…). Ils participent aux débats publics, interviennent dans les médias ou dans des cycles de formation, dans la limite des règles de confidentialité qui leur sont imposées.